Camp de travaux forcés de Bou Arfa Un mémorial de la Shoah au Maroc

Dans les camps de travaux forcés au Maroc, des milliers de personnes sont mortes en travaillant sur le chemin de fer du Sahara. En conséquence, le Maroc a également une histoire de l'Holocauste. Ils appellent Bouarfa l'Auschwitz du désert

Lettre ouverte au roi Mohammed 6 du Maroc.

Cher Altesse Mohammed VI, L'art n'est pas un crime. Notre organisation allemande pour les droits de l'homme et la promotion de l'art et de la culture doit vous porter plainte de toute urgence pour violation grave des droits de l'homme au Maroc. Tout a commencé avec une soupe populaire mobile pour l'Afrique, qui a été saisie par la douane depuis le mois de mai 2018 à Tanger, car nous sommes supposés vendre des soupes commerciales à Marrakech. Depuis un an, nous avons vu des gens manger dans des poubelles et notre soupe populaire aurait certainement aidé certaines personnes à se rassasier. Pourquoi vos fonctionnaires détruisent notre jardin d'artistes? En ce qui concerne la demande d’immeuble en septembre, 2018 n’a pas répondu à vos autorités. Chaque jour, nous avons essayé d'entrer en contact avec votre administration par le biais de tous les canaux du pays, du Parlement à vos ambassades du Maroc, ce qui n'a pas fonctionné. Ils n'ont jamais répondu. En décembre, notre agent de développement chez PixelHELPER, 2018, est décédé parce qu'il était tellement bouleversé par le comportement des autorités qu'il est décédé des suites d'une crise cardiaque. Bien sûr, il a été enterré comme un mémorandum en l'absence de toute personne présente et la responsabilité a été transférée à l'entrepreneur marocain. Nous avons construit un cadran solaire à sa mémoire, détruit par leurs bulldozers. Nous avons investi 100.000 € au Maroc en un an. Exploité une boulangerie de pain en conserve pour assurer la stabilité alimentaire en Afrique et fourni quotidiennement du pain à notre village. Votre gendarmerie nous emmène dans la région sous prétexte qu'il est interdit de nous rendre visite. Un interrogatoire avec des allégations notre invité serait un traître et franc-maçon est intolérable. Après cela, il y a eu des gifles pour notre visiteur. Les journalistes se sont vu refuser à plusieurs reprises la visite de notre propriété par la police. Bien que nous disposions de tous les documents nécessaires pour obtenir les visas des investisseurs dans votre pays, y compris le bail de plusieurs années 3 avec option d'achat, votre police souhaite nous serrer la main. Nous demandons la réparation de la destruction et la reconstruction de la boulangerie de pain en conserve. Vous devez également informer votre police locale que les artistes ne sont pas des terroristes. Parce que c'est comme ça qu'on nous traite. Nos employés sont menacés par le Mkadem, la main gauche du Caïd, physiquement incapable de fermer les trous de nos murs extérieurs. Pour le festival du sucre, notre équipe aurait eu besoin d'une seringue antirabique à cause d'une morsure de chien. Malheureusement, son service de santé a été fermé à Ait Ourir et à Marrakech. Nous demandons 100.000 Euro pour la reconstruction et des excuses personnelles de la part de votre chef de police à Ait Ourir et du Caid à Ait Faska. Ils ne nous parlent jamais, ils ne communiquent qu'avec des passants. En raison de la violence policière contre notre invité, nous demandons aux employés de 100 de notre choix pendant les années 100 d’Ait Faska et d’Ait Ourir de travailler sur nos projets artistiques.

Le camp de travailleurs forcés oublié au Maroc. Beaucoup de Juifs sont morts ici.

En été, 1942 a rendu visite à un docteur La Mission internationale de la Croix-Rouge (IRC) Wyss-Denant a dirigé les camps de Boudnib, Bou Arfa et Berguent. Aujourd'hui, personne ne se souvient du soleil dans ces villages reculés.
Démolition avec des bulldozers 2 par l'État
Les stèles noires forment le mémorial de l'Holocauste dans une unité. Les visiteurs errent à travers ces
Simulation du plus grand mémorial de l'Holocauste au monde
Apparence avant la destruction. Année de construction 1 avec des marocains de 10.
Même une peinture murale de Walter Lübecke a été détruite et repeinte. Le drapeau de l'UE est brisé sur le sol.

Depuis la démolition de notre mémorial de l'Holocauste, on nous dit de toutes parts que jamais un Juif n'est mort au Maroc, il y avait des camps de travaux forcés pour voies ferrées et autres productions industrielles. Travailler jusqu'à la mort. Destruction par le travail. Cette partie de l'histoire marocaine n'a pas encore été élaborée et, par conséquent, le Mémorial de l'Holocauste devrait également être reconstruit par l'État marocain pour présenter ces informations.

Au total, il y avait dans le protectorat français Maroc des roulements 14 de différentes sortes avec l'homme 4.000. Un tiers étaient des Juifs de différentes nationalités. Les détenus étaient tous des hommes, sauf à Sidi Al Ayachi, où il y avait des femmes et des enfants. Certains camps étaient des centres de détention gardés, de véritables prisons pour les opposants politiques au régime de Vichy. D'autres étaient des camps de transit pour réfugiés. D'autres encore étaient réservés aux travailleurs étrangers. Ou Juifs dans le camp de Bou Arfa Sous Vichy, le chemin de fer Trans-Sahab devint un symbole important de la coopération avec le Troisième Reich. Par conséquent, il y avait un grand besoin de main-d'œuvre. Qui ne pourrait pas travailler beaucoup plus mort autour.

Des milliers de républicains espagnols sont devenus responsables, dans des groupes de travailleurs étrangers, de la construction et de la maintenance de la voie ferrée. Après avoir fui les répressions franquistes, le rythme de travail était brutal et inhumain: les travailleurs espagnols étaient transformés en véritables condamnés. Les juifs déportés d'Europe centrale et les communistes français y ont été transférés. La vie quotidienne y était affreuse. Beaucoup sont morts d'abus, de torture, de maladie, de faim ou de soif, de piqûres de scorpion ou de morsures de serpent.

Le camp de Berguent (Ain Beni Mathar) était géré par le Département de la production industrielle. Il était exclusivement réservé aux Juifs (155 en juillet 1942 puis 400 débutant en 1943 selon le rapport du CRI). "Mais ce réconfort spirituel n'a pas diminué le fait que le camp de Bergue était l'un des pires", a déclaré Jamaa Baida. La Croix-Rouge a été priée de fermer ses portes; les Juifs vivant à Berguedu, notamment d'Europe centrale, s'étaient précédemment réfugiés en France. Des volontaires de la Légion étrangère démobilisés à la suite de la défaite de 1940, puis internés pour des "raisons administratives". Ce fut le cas avec Saul Albert, un citoyen turc qui est venu en France avec 1922. Il a été détenu à Bergua jusqu'à sa libération, en mars, 1943. Dans son journal, il écrit:

« 10. Février (1941): Casse des pierres toute la journée. 2. Mars ...: passation au cinquième groupe des Juifs allemands. Je n'aime pas du tout ça. Le travail n'est pas le même. Nous avons dû vider ... 6. Avril: Nous ne pouvons plus supporter cette vie. J'ai de la fièvre, un mal de dents ... 22. Septembre: Rosh Hashanah: Personne ne voulait travailler ... 1. Octobre: ​​pas mangé ... "

Les gardes, dont beaucoup étaient allemands, se sont comportés de manière tyrannique, hostile et malveillante. "Ils auraient dû rejoindre le notoire NS-SS." Certains prisonniers se sont échappés, sont arrivés à Casablanca et ont uni leurs forces.

À Boudnib, petite ville d’habitants de 10.000, les casernes militaires actuelles sont les derniers témoins du camp de l’armée française. Les résidents plus âgés gardent des fragments de souvenir: «Je peux vous dire deux choses avec certitude. Le premier est le tract de Boudnib, qui comprend principalement des Juifs. La seconde est que la plupart des campeurs de la ville ont reçu l’enseignement élémentaire. "(Tel Quel Magazine n ° 274 de 19./25, May 2007).

Maurice Rue, journaliste communiste, y a été interné. Il nous a dit que "sur les prisonniers de 40, les trois quarts étaient des communistes, des socialistes et des gaullistes avant l'arrivée des juifs de 40 pendant quelques mois".

Après l'atterrissage américain sur le 8. Novembre 1942 rejoint le Maroc aux côtés des Alliés. En janvier 1943, les alliés se sont rencontrés lors d’une conférence à Casablanca. Un accord stratégique et militaire a été signé. Peu de temps après commence avec l'invasion de la Sicile (Opération Husky, Juillet 1943) la fin de l'Europe occupée par l'Allemagne.

La construction à Bou Arfa n'a pas été interrompue et les conditions n'ont pas changé de manière significative pour le meilleur. Ils étaient mieux payés que les prisonniers italiens et allemands ont remplacé les communistes et les juifs. Cependant, la construction de la Transsaharienne reste un enfer de tous les jours. Le projet, qui a été désigné comme détourné, a été abandonné par la France uniquement 1949.

Sinon, les roulements ont été démontés à la hâte entre la fin de 1942 et le début de 1943.

Le documentaire de Bill Cran et Karin Davison, diffusé sur Arte, ent

des informations incorrectes dans les médias marocains

Nous appelons les responsables des entreprises médiatiques concernées à imprimer notre réponse et notre vérité. La destination de PixelHELPER au Maroc était de créer des moyens interactifs de projets d’aide humanitaire et de contrôle d’art - ici dans nos locaux - avec le logiciel de diffusion en continu auto-développé et utilisé quotidiennement que nous avons présenté au TED Talk de Marrakech. En plus de la ferme d’algues, de la boulangerie de pain et de la couture pour les tâches humanitaires, nous avons également construit le site de construction artistique avec une copie de la frontière extérieure de l’UE, un mémorial pour les minorités persécutées de toutes les religions et une réplique de la tour Orthanc. #HerrderRinge. Alle diese Tätigkeiten führten wir transparent im Livestream zwischen September 2018 und August 2019 durch. Teils kostümiert in Herr der Ringe Cosplay oder Konzentrationslager Kleidung. Wir haben im September 2018 die Genehmigungsanfrage für unseren Garten mit Kunstinstallationen gestellt der niemals bearbeitet wurde, da uns der Bürgermeister 1 Jahr ignorierte. Als wir merkten das es keine Kommunikation gibt haben wir angefangen unser Projekt umzusetzen. Die Zeitungen behaupten Dinge die nicht stimmen, dazu zählen: Wasserklau: Durch einen eigenen Brunnen und keinem Anschluss an ein örtliches Wassernetz kann man kein Wasser klauen. Ganz im Gegenteil, als der örtliche Wasserturm defekt war für das ganze Dorf, ist unser Wasserhahn an der Außenseite tagelang zu Diensten der Bewohner gewesen. Stromklau: Wir hatten hohe Stromrechnungen von 200-300€ im Monat, niemals wurde Strom geklaut. Die Finanzierung der PixelHELPER in den letzten Jahren wurde zu 15% im Jahr durch Spenden Einnahmen und zu 85% durch Tätigkeiten finanziert bei denen PixelHELPER für andere Organisationen Lichtprojektionen erbracht hat. Das bedeutet, auch wenn wir bei jedem Post nach einer Spende fragen liegt die Hauptleistung der Finanzierung auf Lichtprojektionen für Dritte. PixelHELPER hat Marokko niemals als Judenfeindlich bezeichnet sondern wollte das Denkmal für die ermordeten Juden, Sinti & Roma, Uyghuren … als öffentlichen Platz schaffen um sich kulturell & historisch zu informieren. Der Gründer der PixelHELPER wird in den marokkanischen Medien als homosexuell dargestellt, ist aber seit mehreren Jahren fest liiert mit einer wunderschönen brasilianischen Frau. Wir haben auch niemals Kinder instrumentalisiert, sondern mit kostenloser Kleidung, Geldspenden, Fahrrädern, Mützen und anderen Kleinigkeiten die armen Kinder in der Nachbarschaft versorgt & uns um Tore für den Fussballplatz gekümmert. Vorwürfe das wir ein zweites Israel in Marokko schaffen wollen, entbehrt jeder Grundlage von Fakten. Die Skepsis der Marokkaner über die Freimaurerei ist auch unbegründet da die erste Loge 1867 in Tangier gegründet wurde. Es gibt sogar reine Frauenlogen in Marokko. Wir selber hatten niemals marokkanische Freimaurer getroffen oder uns in der Logenarbeit engagiert. Unsere Organisation ist von den marokkanischen Behörden enttäuscht, die täglich im Livestream gesehen haben was wir hier tun. Wir haben auch regelmäßig erklärt was wir in unserem PixelHELPER Livestream Hauptquartier vorhaben und umsetzen. Das alle außenstehenden Menschen diese Handlungen absolut nicht verstehen, Kunst nicht erkennen, moderne Livestream Hilfe per Social Media nicht kennen und sich vor Freimaurerei unbegründet fürchten ist nicht die Schuld von PixelHELPER sondern beruht in der eigenen Bildung zu Themen. Jeder Mensch kann sich informieren. Da wir täglich Live im Internet zu sehen waren, wäre es der Job der marokkanischen Regierung gewesen mit uns Gespräche zu führen, die wir immer angeboten haben. Alle Kontaktaufnahmen wurden nicht beantwortet. PixelHELPER schrieb in der ganzen Zeit zweimal alle Abgeordneten des marokkanischen Parlaments per E-Mail an. Alle CORCAS Mitglieder bekamen mehrfach E-Mails. Alle marokkanischen Botschaften der Welt bekamen regelmäßig Informationen von uns gesendet. Eine Mitarbeitern der marokkanischen Botschaft in Schweden wurde regelmäßig über das Projekt in Kenntnis gesetzt. Das sich Zeitungen über ein Cosplay Bild beschweren bei denen unsere Mitarbeiter #HerrderRinge Kostüme tragen zeigt das tragische Außmaß. Die Merkel Raute die mit den Händen geformt wurde von uns als witziges Cosplay Bild gepostet und hat absolut keinen freimaurerischen Hintergrund. Beim Abriss wurde unser Obelisk für den gestorbenen #TombiaBraide détruit, notre compteur 15 charge de caméra & - délibérément détruit pour plusieurs milliers d'euros de câblage d'alimentation et de réseau. Toutes ces déclarations sont vérifiables. La faute ne réside pas dans PixelHELPER, mais dans le trou de communication des autorités marocaines. Avant de commencer le projet au Maroc l'année 2014, Oliver Bienkowski a personnellement informé l'ambassade du Maroc à Berlin de tous les projets prévus.

Le premier mémorial de l'Holocauste en Afrique du Nord

Un signe contre les minorités persécutées dans le monde entier. La construction du premier mémorial de l'Holocauste en Afrique du Nord devrait servir de source d'informations sur l'Holocauste pour les écoles et le grand public.

Si chaque bloc dit plus que mille mots. Les travaux de construction du premier mémorial de l’Holocauste en Afrique du Nord ont commencé au 17.07. Nous avons installé des stèles pour donner aux visiteurs dans le labyrinthe de blocs gris le sentiment d'impuissance et de crainte que les gens avaient dans les camps de concentration à l'époque. Nous voulons créer un lieu en Afrique du Nord qui apporte de la mémoire à l'ère numérique. Avec un livestream, les spectateurs sont présents sur le chantier et peuvent utiliser vos dons pour influencer le nombre de travailleurs et de blocs à construire. Plus les gens regardent et font des dons, plus le Mémorial de l'Holocauste devient grand.

Le Mémorial de l'Holocauste à Marrakech serait le plus grand au monde. 5 fois la taille du Mémorial de l’Holocauste à Berlin sera plus tard placée sur une stèle de pierre 10.000 autour d’un centre d’information qui informe les visiteurs sur l’Holocauste.

Le fondateur de la Fondation PixelHELPER, Oliver Bienkowski, a recherché son nom de famille dans la base de données de Yad Vashem et a trouvé quelques entrées. Comme il s’agit d’un demi-tour du monde au Maroc, il a décidé de construire un mémorial de l’Holocauste sur le site PixelHELPER. Les propriétés voisines sont toutes vides, il est donc possible de créer au moins des stèles 10.000.

🙈🙉🙊Notre but non lucratif ne peut pas faire sans vos dons 🎩Au nom de la tolérance, nous devrions revendiquer le droit de tolérer l'intolérance🛐🆘💰👉